Caf de l'Ardèche

Rapport d'activité 2020
de la Caf de l'Ardèche

La Caf de l’Ardèche aux côtés des familles et des partenaires

Pour le développement des services, de la petite enfance à la jeunesse
Accueil 9 Pour le déve­lop­pe­ment des services, de la petite enfance à la jeunesse

La Mission

La petite enfance

La branche Famille est un acteur majeur du déve­lop­pe­ment de la poli­tique « petite enfance » du fait du soutien finan­cier qu’elle apporte aux modes d’accueil et par l’accompagnement qu’elle mène auprès des porteurs de projets.
L’aide de la Caf pour la garde des jeunes enfants peut être assu­rée soit direc­te­ment via le verse­ment des diffé­rents complé­ments compo­sant la pres­ta­tion d’accueil du jeune enfant (Paje), ou indi­rec­te­ment en parti­ci­pant au finan­ce­ment des struc­tures d’accueil collectif.

La garde des enfants peut être assurée :

  • Par un membre de la famille. Dans ce cas il n’y aura aucune aide de la Caf ;
  • Par un des parents. Si au moins un des parents cesse ou réduit son acti­vité profes­sion­nelle pour élever son enfant, la pres­ta­tion parta­gée d’éducation de l’enfant (PréPare) pourra lui être versée dès le premier enfant ;
  • Par une assis­tante mater­nelle agréée ou par le recours à un service agréé de garde d’enfant à domi­cile. La Caf versera le Complé­ment de libre choix de mode de garde (Cmg) ;
  • Par une struc­ture collec­tive d’accueil de la petite enfance : multi-accueil, crèche, micro-crèche. La Caf apporte alors une aide finan­cière au fonc­tion­ne­ment de ces struc­tures par le verse­ment d’une pres­ta­tion de service.

La Caf de l’Ardèche accom­pagne le déve­lop­pe­ment des modes d’accueil de la petite enfance afin d’offrir aux familles une solu­tion d’accueil de qualité et adap­tée à leurs besoins. Cet objec­tif de déve­lop­pe­ment se double d’un objec­tif de péren­ni­sa­tion de l’offre d’accueil collec­tif exis­tante : dans le cadre d’un accom­pa­gne­ment renforcé des parte­naires, la Caf de l’Ardèche a posé les premiers jalons de la mise en place de la démarche IDA (Infor­mer, Accom­pa­gner, Détec­ter), programme permet­tant aux Caf de propo­ser une offre de service ciblée en direc­tion des Eaje iden­ti­fiés comme fragiles, c’est-à-dire présen­tant un fais­ceau de signes de difficultés.

Enfance

L’organisation des temps péri­sco­laire et extra­s­co­laires des enfants consti­tue une grande prio­rité de la Caf de l’Ardèche. L’objectif est d’accompagner le parcours éduca­tif des enfants âgés de 3 à 11 ans, en soute­nant les familles dans la conci­lia­tion de leur vie fami­liale, sociale et profes­sion­nelle, en contri­buant notam­ment à propo­ser à leurs enfants scola­ri­sés une offre d’accueil éduca­tive de qualité et acces­sible finan­ciè­re­ment sur l’ensemble des temps libé­rés, en dehors de l’école.

Interview de la Directrice de l’école, maîtresse de la classe passerelle

La conven­tion parte­na­riale autour de la classe passerelle 

Jeunesse

La Caf de l’Ardèche apporte un soutien aux jeunes âgés de 12 à 25 ans dans leur parcours d’accès à l’autonomie, en renfor­çant la présence éduca­tive auprès des jeunes dans des struc­tures répon­dant à leurs besoins et en géné­ra­li­sant une nouvelle offre de service en direc­tion des adoles­cents, en favo­ri­sant la prise de respon­sa­bi­lité des jeunes, en encou­ra­geant leurs initia­tives et leur enga­ge­ment citoyen.
Elle lance dans ce cadre chaque année un appel à projets auprès des parte­naires.
La Caf est égale­ment enga­gée depuis 2016 dans l’initiative des « Prome­neurs du net ». Les Prome­neurs du Net sont des profes­sion­nels qui assurent une présence éduca­tive sur inter­net auprès des jeunes à travers les réseaux sociaux. Le réseau des PdN 07 est animé par un coor­di­na­teur qui les accom­pagnent dans leur montée en compé­tences et face aux diffi­cul­tés rencon­trées. Des réfé­rents théma­tiques sont solli­ci­tés sur leur champ d’expertise pour sensi­bi­li­ser les PdN à diffé­rentes problé­ma­tiques (addic­tion, emploi/orientation, contraception/sexualité, homophobie…).

Les loisirs

Aides aux vacances
La Caf parti­cipe aux départs en vacances des familles et des enfants par le biais du dispo­si­tif VACAF AVF et AVE. Les aides finan­cières sont désor­mais direc­te­ment versées aux centres de vacances agréés VACAF et aux Struc­tures de Loisirs Enfants conven­tion­nées par la Caf de l’Ardèche.

La Caf soutient égale­ment les accueils de loisirs sans héber­ge­ment via notam­ment une aide aux loisirs versée direc­te­ment aux struc­tures s’engageant à respec­ter un cadre tari­faire départemental.

Les aides au Brevet d’aptitude aux fonc­tions d’animateur (BAFA)
Outre la bourse sur fonds CNAF versée aux stagiaires, la Caf verse sur ses fonds propres, une aide aux struc­tures en fonc­tion du nombre de jeunes formés.

Parentalité

La Caf est enga­gée dans le soutien à la fonc­tion paren­tale. Cela se traduit notam­ment par le pilo­tage et l’animation de 7 dispo­si­tifs en lien avec la paren­ta­lité : le Réseau d’Ecoute d’Aide et d’Accompagnements des Parents, le Contrat Local d’Accompagnement à la Scola­rité, l’Aide et l’Accompagnement à Domi­cile, les Espaces de Rencontre, la Média­tion Fami­liale, la paren­ta­lité numé­rique et le Label Parent 07.

Interview de Pilar LOPEZ

Réfé­rente famille du CS AU fil de l’EAU concer­nant le CLAS d’été

Des sites internet dédiés aux parents et professionnels de la parentalité

Monenfant.fr, est le portail de réfé­rence pour les parents notam­ment pour la recherche des modes de garde des jeunes enfants.
Il propose une recherche géolo­ca­li­sée d’une crèche, d’un.e assistant.e. maternel.le, etc., ainsi qu’un simu­la­teur qui calcule le montant restant à la charge des parents lorsque l’enfant est en crèche. Un espace person­na­lisé permet aux assistant.e.s maternel.le.s d’indiquer leurs condi­tions d’accueil et leurs disponibilités.

Pendant la période covid-19, sur les périodes avril-mai et juillet-août, un centre de loisirs virtuel « Mes vacances à la maison » propo­sant de nombreuses acti­vi­tés, ressources et conseils pour occu­per les enfants pendant les vacances, était acces­sible depuis le site.

Parents 07 est un site alimenté par des profes­sion­nels, asso­cia­tions de parents qui propose des ressources, un annuaire, des actions d’accompagnement à la paren­ta­lité sur la famille, les futurs parents, la petite enfance, l’enfance, l’adolescence et le handicap.

L’offre globale de service en travail social 

La Caf de l’Ardèche accom­pagne les familles ayant des enfants par une offre de service sociale complé­men­taire au verse­ment des pres­ta­tions légales. Elle s’appuie sur la prise en compte d’un certain nombre d’évènements suscep­tibles de fragi­li­ser la cellule fami­liale.
L’offre de service prévoit, de porter une atten­tion parti­cu­lière aux personnes qui rencontrent des situa­tions ou qui vivent des évène­ments à même de les fragi­li­ser.
Elle s’adresse aux familles allo­ca­taires avec enfants à charge au sens des pres­ta­tions et repose sur une démarche préven­tive puisqu’elle permet, à partir d’évènements ciblés, d’anticiper la demande sociale et d’aller au-devant des familles par l’accompagnement d’un travailleur social, en s’appuyant sur les décla­ra­tions des allo­ca­taires, dans les domaines de la paren­ta­lité, du loge­ment et de l’insertion.
Les travailleurs sociaux assurent des accom­pa­gne­ments sociaux indi­vi­duels et / ou collec­tifs (de manière complé­men­taire ou distincte). L’intervention sociale de la Caf tient compte de la notion de réfé­rent unique.
La Caf de l’Ardèche apporte un soutien aux familles dans les domaines :

  • De la paren­ta­lité à travers 4 offres de services : nais­sance, sépa­ra­tion (indi­vi­duel et collec­tif), décès de conjoint, décès d’enfant.
    L’objectif de l’accompagnement est de soute­nir la fonc­tion paren­tale, d’aider à l’organisation et la réor­ga­ni­sa­tion à la suite de l’évènement déclaré en Caf, de favo­ri­ser l’accès aux droits dans le but d’une inser­tion sociale et profes­sion­nelle durable.
  • Du loge­ment à travers l’offre de service « impayé de loyer ».
    L’objectif est de contri­buer à accom­pa­gner les familles qui le demandent dans leurs démarches de résorp­tion de l’impayé et mettre en place un plan d’apurement en adéqua­tion avec leurs moyens et favo­ri­ser le main­tien dans le loge­ment des allocataires.
  • De l’insertion par l’accompagnement des béné­fi­ciaires du RSA majoré, avec enfant à charge de moins de 3 ans et / ou en situa­tion de gros­sesse dans le cadre d’une conven­tion avec le conseil dépar­te­men­tal.
    L’objectif est de faci­li­ter l’accès aux droits, favo­ri­ser l’autonomie, soute­nir la fonc­tion paren­tale dans un but d’insertion sociale et professionnelle.

 

Les chiffres/résultats de l’année 2020

30 420

Familles bénéficiaires d’une aide pour l’entretien des enfants

Le bilan comp­table de l’année 2020 fait ressor­tir une baisse de près de 0.36% des dépenses liées à l’entretien des enfants par rapport à 2019. Cette dimi­nu­tion est notam­ment la consé­quence des évolu­tions légis­la­tives rela­tives à la réforme de la Pres­ta­tion d’accueil du jeune enfant inter­ve­nue au cours de l’année 2019.

131 848 532 €

d’aide pour l’entretien des enfants

  • AF 41.46% 41.46%
  • CF 7.74% 7.74%
  • ASF 4.53% 4.53%
  • ARS 8.83% 8.83%
  • AEEH 2.96% 2.96%
  • AJPP 0.39% 0.39%
  • PN 8.83% 8.83%
  • AB 10.05% 10.05%
  • CLCA PREPARE 3.48% 3.48%
  • CMG 18.82% 18.82%

8 481

Familles bénéficiaires de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant

en 2020 pour un montant de

44 813 696 €

3 892

Familles ayant perçu le complément mode de garde pour l’emploi d’une assistante maternelle

6 537

Familles ayant perçu l’allocation de base

1 325

Familles ayant perçu une prestation de libre choix d’activité (CLCA, COLCA, PrePare)

680

Familles bénéficiaires des aides aux vacances

En 2020 les aides aux vacances ont permis à près de 680 familles de partir en vacances en famille

340

Enfants bénéficiaires d’une aide pour les centres de loisirs conventionnés (AVE)

42

Stagiaires bénéficiaires de l’aide au Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA)

en 2020 pour un montant de

4 222 €

245

Structures soutenues par la Caf

62 établissements d’accueil du jeune enfant

pour un montant versé de

13 244 623 €

26 Relais maternels

pour un montant versé de

1 107 646 €

157 Accueil de loisirs sans hébergements (ALSH)

pour un montant versé de

2 954 465 €

Zoom

La petite enfance : la démarche Filoué

La Conven­tion d’objectif et de gestion 2018/2022 porte un enjeu fort d’accessibilité de tous les enfants aux modes d’accueil de la petite enfance. Cette action est en cohé­rence avec la stra­té­gie natio­nale de lutte contre la pauvreté. Afin de faci­li­ter le pilo­tage et l’évaluation de la poli­tique d’accessibilité des enfants pauvres dans les EAJE et de complé­ter le patri­moine statis­tique des Caf, la COG prévoit la géné­ra­li­sa­tion progres­sive de l’expérimentation Filoué (Fichier des enfants usagers d’EAJE).
Expé­ri­men­tée sur 7 EAJE en 2019, la démarche Filoué a été géné­ra­li­sée à l’ensemble des crèches en 2020. Elle est obli­ga­toire pour tous les EAJE et fait l’objet d’une remon­tée de données infor­ma­tiques via le logi­ciel de gestion d’activités des struc­tures. A cet effet, une campagne de collecte est défi­nie annuel­le­ment. Deux réfé­rents au sein de la Caf peuvent répondre aux solli­ci­ta­tions des struc­tures pour faci­li­ter la mise en place de la remon­tée des infor­ma­tions statistiques.

Parentalité : services d’aide et d’accompagnement à domicile des familles

La Caf soutient 4 services d’aide et d’accompagnement à domi­cile des familles sur l’Ardèche : l’ADMR, AMFD, BSA et l’AFAD. Leurs équipes, compo­sées de tech­ni­ciennes d’intervention sociale et fami­liale et d’auxiliaires de vie sociale, vont au domi­cile des familles qui vivent des situa­tions désta­bi­li­santes (mala­die, gros­sesse, sépa­ra­tion…) afin de les accom­pa­gner dans la gestion du quoti­dien et du foyer, ou dans l’éducation de leurs enfants. En 2020, la Caf a financé 16 640 heures d’intervention d’AVS et 11 614 heures de TISF.
La Caf a aussi soutenu finan­ciè­re­ment les familles ayant un QF infé­rieur ou égal à 747€ en subven­tion­nant le reste à charge pour les familles béné­fi­ciaires de ces inter­ven­tions et éviter le non-recours à ce service faute de moyens financiers.

Jeunesse : une nouvelle prestation de service jeunes

Une nouvelle pres­ta­tion de service jeunes a été lancée en 2020. Ce nouveau dispo­si­tif a pour objec­tif de soute­nir les struc­tures jeunesse dans l’accompagnement des jeunes âgés de 12 à 25 ans en finan­çant des postes d’animateurs quali­fiés. Il vise à accom­pa­gner la profes­sion­na­li­sa­tion de l’accompagnement destiné aux adoles­cents et à encou­ra­ger la conso­li­da­tion et l’évolution de l’offre en direc­tion des jeunes. La Caf de l’Ardèche a agréé 7 porteurs de projet PS Jeunes repré­sen­tant plus de 6 ETP en 2020.

Actions Covid-19

L’aide finan­cière indi­vi­duelle exceptionnelle

Au cours de la période de pandé­mie la Caf de l’Ardèche a complété les aides finan­cières indi­vi­duelles qu’elle verse par un nouveau secours dit AFI COVID. L’objectif de cette aide est de soute­nir les familles allo­ca­taires touchées par la mala­die ou les impacts liés au confi­ne­ment (perte d’activité, dépenses alimen­taires en hausse du fait de la ferme­ture des cantines, charges incom­pres­sibles liées au logement…).
Au total 345 demandes ont été étudiées pour un montant total de 68 121 €.
L’aide a été instau­rée à partir du 01/04/2020 à la suite du 1er confinement.

Lors du second confi­ne­ment l’aide a été de nouveau déployée avec la possi­bi­lité pour les familles ayant atteint leur plafond sur la première période de confi­ne­ment d’en béné­fi­cier à nouveau.

  • Accueil des enfants du person­nel dit prio­ri­taire pour la gestion de la crise sani­taire pendant les vacances scolaires
  • Aides pour les struc­tures petite enfance : Etablis­se­ments d’accueil du jeune enfant (Eaje), Maisons d’assistants mater­nels (Mam) et micro-crèches Paje afin d’accompagner les baisses partielles ou totales d’activité des équi­pe­ments causées par la pandé­mie de la Covid-19

Une page Face­book paren­ta­lité 07 a été créée le 23 mars lors du 1er confi­ne­ment. Cet outil a permis à la CAF de trans­mettre des infor­ma­tions aux parents et aux struc­tures. Une diver­sité de post ont été publiés afin d’outiller les parents (exemple site pour télé­char­ger album jeunesse, idées d’activité pour occu­per les jour­nées), les rassu­rer et les infor­mer sur les services dispo­nibles. Dans ce sens, une fiche « parent » avec les contacts utiles a été créée et diffusée.

Les Prome­neurs du Net ont été une ressource pour les jeunes et les struc­tures pendant les diffé­rents confi­ne­ments, la rela­tion numé­rique ayant été déjà établie avec les jeunes. Les PdN ont alors été plus solli­ci­tés par les jeunes et sur des sujets autres que ceux habi­tuels. Ils ont ainsi été relais d’information sur la COVID et le confi­ne­ment, des anima­tions parti­cu­lières (quizz, jeux de société en ligne, jeux d’écriture, défis, discus­sions infor­melles…) ont été proposés.

Défis CPOG

(Contrat pluri­an­nuel d’objectifs et de gestion)

Conso­li­der l’offre d’accueil collec­tive existante
Dans l’objectif de conso­li­da­tion de l’offre d’accueil des crèches, plusieurs accom­pa­gne­ments d’Eaje iden­ti­fiés comme fragiles ont été enga­gés en 2020 au titre de la démarche IDA, dans la pers­pec­tive de main­te­nir l’offre d’accueil exis­tante sur les terri­toires (4 struc­tures entrent dans le dispositif).

Déve­lop­per l’offre d’accueil notam­ment sur les zones prioritaires
En 2020, le nombre de places de crèche est en légère baisse : 1437 places d’accueil en EAJE au 31/12/2020 contre 1447 au 31/12/2019.
Toute­fois, en paral­lèle, le Conseil d’administration a accordé un soutien finan­cier à la créa­tion de 40 places de crèche.

Faci­li­ter l’accès aux modes d’accueil pour les enfants en situa­tion de handicap
Le bonus Inclusion/handicap a été intro­duit à partir de 2019 au sein des Eaje, au béné­fice des enfants béné­fi­ciaires de l’AEEH. Il s’est étendu depuis le 1er janvier 2020 aux enfants inscrits dans un parcours de détec­tion précoce. Par ailleurs, la Caf de l’Ardèche pour­suit égale­ment l’accompagnement des Eaje et des Alsh à travers le dispo­si­tif de suren­ca­dre­ment géné­ra­lisé à toutes les struc­tures depuis 2019.

Soute­nir les jeunes de 12 à 25 ans dans leur parcours d’accès à l’autonomie
Diffé­rents temps de regrou­pe­ment sont propo­sés aux Prome­neurs du Net par le coor­di­na­teur 4 fois par an.
Compte tenu du contexte sani­taire, seuls 2 regrou­pe­ments sont inter­ve­nus en 2020. Le premier en février au cours duquel l’association Refuge a pu sensi­bi­li­ser les PdN autour de la théma­tique de l’homophobie et le second en décembre 2020 lors duquel l’ANPAA a sensi­bi­lisé et échangé avec les Pdn sur les problé­ma­tiques addic­tives chez les jeunes, grâce notam­ment au jeu Addi-Ado.