Caf de l'Ardèche

Rapport d'activité 2021
de la Caf de l'Ardèche

La Caf de l’Ardèche aux côtés des familles et des partenaires

Acteur de la solidarité et de l’insertion
Accueil 9 Acteur de la soli­da­rité et de l’insertion

La Mission

Instru­ments de lutte contre la pauvreté, le Revenu de Soli­da­rité Active et la Prime d’Activité ont pour objec­tif d’apporter un revenu mini­mum aux personnes sans emploi et/ou un complé­ment de revenu aux travailleurs modestes.

Le Revenu de Solidarité Active

Les RSA est destiné aux personnes de plus de 25 ans (la condi­tion d’âge n’est pas requise pour les personnes enceintes), habi­tant en France de façon stable. C’est une pres­ta­tion diffé­ren­tielle qui est évaluée en fonc­tion des reve­nus de l’ensemble du foyer.
La Caf de l’Ardèche a signé avec le Conseil dépar­te­men­tal une conven­tion d’accompagnement des béné­fi­ciaires de RSA majo­rés. Cet accom­pa­gne­ment est réalisé par les travailleurs sociaux. Il consiste à faci­li­ter l’accès aux droits, favo­ri­ser l’autonomie, soute­nir la fonc­tion paren­tale dans un but d’insertion sociale et profes­sion­nelle. L’orientation des béné­fi­ciaires est réali­sée par les services du Conseil départemental.

La prime d’activité

Instau­rée en 2016 et reva­lo­ri­sée en 2019, la prime d’activité est desti­née aux actifs de plus de 18 ans, habi­tant en France et exer­çant une acti­vité profes­sion­nelle sala­riée ou indé­pen­dante qui disposent de reve­nus modestes.

L’Allocation aux Adultes Handicapés 

L’AAH est versées aux personnes de plus de 20 ans en situa­tion de handi­cap dont le taux d’incapacité est d’au moins 50%. Le taux d’incapacité est déter­miné par la Commis­sion des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handi­ca­pées (CDAPH).

Le Pôle Ressources Handicap 

Le Pôle Ressources Handi­cap, soutenu notam­ment par la Caf de l’Ardèche, a pour objec­tif de favo­ri­ser l’accueil des enfants en situa­tion de handi­cap dans les struc­tures d’accueil de la petite enfance. A ce titre, il accom­pagne les profes­sion­nels, soutient les familles, aide les équipes à s’informer et se former, favo­rise la rencontre et l’échange entre les acteurs et met en place un travail parte­na­rial cohé­rent et inno­vant sur un terri­toire, un bassin de vie …

Le rôle du Pôle ressources :

  • Favo­ri­ser le déve­lop­pe­ment de l’accueil et la socia­li­sa­tion des enfants en situa­tion de handi­cap dans les struc­tures Petite Enfance et Enfance
  • Accom­pa­gner les profes­sion­nels, permettre aux équipes de se former et d’être informées
  • Faci­li­ter le maillage du terri­toire entre CAMSP, PMI, MDPH, EAJE, RAM, assis­tants mater­nels, ALSH, Éduca­tion Natio­nale, inter­ve­nants sociaux, médico-sociaux et médicaux.
  • Accom­pa­gner, soute­nir et orien­ter les familles si besoin (vers un lieu d’accueil ou vers un lieu de soins).

Les chiffres/résultats de l’année 2021

6 538

Bénéficiaires du RSA

soit 12314  personnes couvertes

pour un montant total versé de

34 733 558 €

5 851

Bénéficiaires du RSA socle

687

Bénéficiaires du RSA majoré

Dont 75 ont été accom­pa­gnés par les travailleurs sociaux de la Caf

20 346

Allocataires PPA

pour un montant total versé de

 44 319 483 €

6 358

Bénéficiaires de l’AAH

pour un montant total versé de

55 114 465 €

46  154

Aide au surencadrement
(Renfort de l’équipe selon la situation de handicap des enfants accueillis)

pour 25 structures

50 507 €

Bonus handicap 

pour 28 établis­se­ments d’Accueil du Jeune Enfant (EAJE)

39 829 €

Soutien au Pôle Ressources Handicap

Pôle ressources handicap

56

Enfants ont bénéficié d’un accompagnement du Pôle ressources

9

Familles ont été accompagnées par le PRH

(obser­va­tion et orien­ta­tion de leur enfant, recherche d’une solu­tion de répit)

250

Professionnels sensibilisés par le PRH

dont 30 assistant.es maternel.les nouvel­le­ment agréé.es dans le cadre de leur forma­tion initiale

25

Structures ont bénéficié d’un accompagnement du PRH

 Défis CPOG

(Contrat pluri­an­nuel d’objectifs et de gestion)

Déve­lop­per les échanges de données infor­ma­tiques avec la MDPH : les travaux visant au trans­fert des données infor­ma­tiques issues de la commis­sion de la MDPH se sont poursuivis.

La Caf de l’Ardèche en parte­na­riat avec le Dépar­te­ment, la MSA, Pôle Emploi et l’ACEPP, a assuré le déploie­ment en Ardèche du dispo­si­tif des crèches AVIP (à voca­tion d’insertion profes­sion­nelle) en 2021. Celui-ci fait écho à la stra­té­gie natio­nale de lutte contre la pauvreté et s’inscrit dans la Conven­tion d’objectif et de gestion Etat-Cnaf.  

L’objectif est de faci­li­ter le retour à l’emploi des personnes en situa­tion d’insertion en levant le frein du mode d’accueil. Des places en crèche sont fléchées pour les personnes en parcours d’insertion avec un objec­tif de reprise d’un emploi ou d’une forma­tion, et une prio­rité portée sur les familles mono­pa­ren­tales et les personnes rési­dant en quar­tier poli­tique de la ville. 

Ce dispo­si­tif est le fruit d’un travail co-porté par les insti­tu­tions et cocons­truit avec les terri­toires souhai­tant s’engager, les acteurs de la petite enfance et du travail social tout au long de la démarche (construc­tion de réseaux terri­to­riaux, créa­tion d’outils supports…). Pour faci­li­ter sa mise en place au sein des struc­tures, un accom­pa­gne­ment des professionnel.les de la petite enfance a été orga­nisé (jour­née dépar­te­men­tale, forma­tion) et se pour­suit sur l’année 2022. 

L’Ardèche compte désor­mais 11 crèches AVIP répar­ties sur les terri­toires de la CA Privas Centre Ardèche, de la CA Anno­nay Rhône Agglo, de la CC du Val d’Ay et de la CC du Bassin d’Aubenas, propo­sant au total 18 places AVIP.